octobre 8

La loi des prodiges - ****


de :

mise en scène :

lieu :

horaires : jusqu'au 04/11/2018, 18h ou 20h

avec :

François de Brauer livre un monologue que les amateurs de Philippe Caubère sauront apprécier. Plateau nu, quelques chaises et du talent d’incarnation. L’imagination du spectateur s’envole dans l’histoire d’un jeune homme qui prit l’Art et les artistes en haine, peut être faute d’en comprendre l’utilité. François de Brauer croque, avec drôlerie, la société, la politique, les artistes, la vie à travers un tourbillon épatant de personnages. Un régal !

Un petit étudiant en histoire, devenu député, se lance dans une étrange croisade : l’extinction pure et simple de l’art et des artistes…

Mais au-delà de la réforme qui porte son nom – Goutard – qu’en est-il de l’homme ? Qu’est-ce qui a pu le pousser à rêver un monde sans artiste ? Face à lui un plasticien vain et prétentieux, tout aussi radical : Régis Duflou et en filigrane, la question du destin de l’art dans notre société. Pour corser le débat, interviennent experts et autres témoins qui ont façonné ou croisé le destin du dénommé Rémi Goutard. C’est ainsi que l’on suit, de l’appartement familial au musée, du plateau de télévision à la manifestation de rue, jusqu’au bureau aseptisé d’une invraisemblable tour gouvernementale, le parcours chaotique de ce réformateur heureusement méconnu.
Un homme, seul en scène avec une chaise, anime ce monde et joue les épisodes-clés de la vie intime et politique de notre pathétique mais dangereux héros.
Voilà qui donne idée du tourbillon irrésistible dans lequel nous entraîne François de Brauer !

Ecrit le 8 octobre 2018 dans les catégories À ne pas manquer !, Seul(e) en scène, Théâtre contemporain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *