janvier 8

On s’en fout qu’ça soit beau ! - ***


de :

mise en scène :

lieu :

horaires : du 13/01/2016 au 30/01/2016, à 21h

Voir sur : site du théatre

avec : , ,

Au milieu de la scène trône un assemblage de chaises pliantes recouvertes d’un plastique transparent. A l’entrée de la salle, un homme et une femme – dont l’habillement laisse supposé qu’ils sont galeristes – nous préviennent que l’on va participer à une œuvre d’art : « la déconstruction d’Othoën Karsbahn », nous dit-il… « Mais non, pas Oten, Oteeeuunn ! » le corrige-t-elle…De son iPhone, il lance la déconstruction par un puissant ventilateur qui chasse le plastique, puis, entre un mystérieux manœuvre blasé avec un faux air de peintre qui débarrasse le plastique en les regardant de travers…

A travers une rétrospective fictive d’une série de mouvements artistiques contemporain, on assiste à un portrait déjanté, complété d’une analyse humoristique et clownesque, de l’art moderne et de la faune artistique qui l’environne (tel nos deux protagonistes synthétisant les clichés sur les « spécialistes » au jargon élitiste, parlant par sous-entendu et en ne finissant aucune phrase).

Ainsi on nous parle des « Intéressants » (nommé d’après l’impression produite sur le publique « Ah…oui…c’est intéressant ») ou encore des « néo-sceptiques » succédant aux « sceptiques » ou des « jusquauboutistes » succédant aux « rudimentaires » ou l’inverse.

Mélangeant des références à des œuvres réelles (tels Klein et son bleu, Soulage et son noir, Picasso et son cubisme ou Mondrian et sa géométrie) ou fictives (l’assemblage de tableaux de Rembrandt, Manet, Courbet ou Fragonard recouvert d’incrustation d’objets : pomme de pin, bouchons ou bulles de polystirène…), on nous guide dans une réflexion sur la perception de l’art par comparaisons, exemples, analogies et vulgarisation.

Car, après tout, qu’est-ce réellement que l’art ? Pourquoi une œuvre est-elle considérée comme « belle » ? Est-ce subjectif ? Est-on crétin si l’on ne comprend pas ? Qu’est-ce qui distingue une œuvre d’art d’un objet simple ? Est-ce que le regard sur une œuvre peut changer une œuvre ? Est-ce que son contexte de création a une importance ?

Voilà bien des questions auxquelles cette pièce tente de répondre et sur lesquelles elle réussit à nous donner des éclairages propres à nous faire regarder autrement l’art « moderne » tout en taillant sa part de rire dans les clichés ! Un bon moment de rire intelligent !

Ecrit le 8 janvier 2016 dans les catégories À ne pas manquer !, Comique, Théâtre contemporain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *