janvier 9

Le manuscrit de Rembrandt - ****


de :

mise en scène :

lieu :

horaires : du 13/01/2016 au 31/01/2016, 15h ou 19h

Voir sur : site du théatre

avec : , ,

Au soir de sa vie, réduit à la misère, Rembrandt nous parle de ses œuvres, de sa passion pour les femmes, de ses sources d’inspiration, de ses muses telles ses épouses successives ou son fils Titus dont il peindra le visage dans nombre de ses tableaux, de la technique de clair-obscur (inventée par Caravage) qu’il reprend afin d’augmenter la réalité. Il nous explique sa recherche créatrice visant à montrer l’Homme tel qu’il est au quotidien ( n’hésitant pas à le représenter souffrant ou vieillissant…) et non pas tel qu’il veut se voir (Rembrandt abhorre la beauté retouchée ou symbolique répondant au narcissisme d’une partie de la Noblesse et Bourgeoisie). Il nous raconte enfin sa vie privée : sa passion pour les femmes, ses difficultés financières, ses veuvages…

Accompagné de Céline Duhamel (également adaptatrice du roman « Rembrandt Kabbaliste » de Raoul Mourgues dont cette pièce est tirée) dont le personnage d’ange gardien pourrait symboliser toutes les muses du peintre, Patrick Floersheim incarne avec profondeur un Rembrandt en pleine analyse de son existence écoulée. Une belle adaptation en fiction historique d’un manuscrit supposé écrit de la main même du peintre !

Ecrit le 9 janvier 2016 dans les catégories À ne pas manquer !, Seul(e) en scène, Théâtre contemporain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *