septembre 13

L’angoisse du roi Salomon - ****


de :

mise en scène :

lieu :

horaires : jusqu'au 21/10/2018, 16h ou 19h

avec :

Quand on lit Émile Ajar, un sourire se cache souvent derrière le point. Un sourire malicieux et tendre sorti d’un trait d’esprit ou d’un trait d’humour sur la vie. Un sourire de philosophe désabusé peut-être. Le sourire de celui qui croque la vie au risque de se mordre lui-même.

Calme et posé, en imperméable, Bruno Abraham Kremer nous transporte d’un personnage à un autre d’une intonation ou d’un changement de posture. Un conteur simplement magistral !

Après la vie de Tchekhov, la vie de Jankélévitch et la vie de Gary, découvrez les aventures d’un chauffeur de taxi autodidacte et bibliophile et de son patron qui rêve de guérir (à coup de bouquets et chocolats) l’une des misères du monde : la solitude !

Après le succès de La Promesse de l’aube, Bruno Abraham-Kremer vous embarque dans un nouveau voyage initiatique et humoristique, un mélo jubilatoire !

Dans la langue gouailleuse et malicieuse de Gary (Ajar), Jean, taxi au grand coeur, nous raconte 25 ans après, sa rencontre miraculeuse avec Monsieur Salomon, le Roi du pantalon. Il nous entraîne sur les trottoirs d’un Paris populaire, de la rue du Sentier aux Champs-Elysées, dans sa course folle pour rattraper le temps perdu entre le vieux Salomon et Cora, une ancienne chanteuse réaliste.

Ecrit le 13 septembre 2018 dans les catégories À ne pas manquer !, Adaptations, Théâtre contemporain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *