août 3

Bigre - ****


de :

mise en scène :

lieu :

horaires : jusqu'au 29/10/2016, à 20h30

avec : , ,

Trois chambres de bonnes en sous-pente.

Dans celle de gauche, toute blanche et sans mobilier, un cadre replet, maniaque de la propreté occupe son temps entre karaoké japonais, jeux vidéo et télécommande de ses WC par claquement de mains.

Dans celle du milieu, un grand maigre barbu, en marcel et bermuda, rentre des quantités de provisions et de cartons dans son appartement déjà très encombré.

Dans celle de droite, une jeune femme rentre de vacances, retrouve ses meubles roses et rêve du grand amour.

Dans cet espace exigu, nos trois occupants caricaturaux vont tenter de vivre, travailler, s’occuper, espérer ou aimer. Comme tout le monde, peut-être.

Ou peut-être pas, car, dans tous leurs faits et gestes, ils sont maladroits. Et par là-même, ils vont enchaîner les catastrophes et les situations cocasses pour le plus grand plaisir de nos zygomatiques. Dans ce spectacle sans parole, trois comédiens et une machinerie infernale assurent une pluie de d’effets et de gags aussi variés que des tempêtes, fuites, placards qui tombent, incendies, objets qui s’envolent, malentendus, bricolages ratés, petits boulots (infirmière, coiffeuse) infructueux…

Et si l’on oublie l’ultime gag qui aurait gagné à être coupé -, l’ensemble est hilarant, distrayant, plein de malice, d’une drôlerie fine tel un spectacle de marionnettes vivantes avec des personnages attachants.

Un spectacle qui ravira petits et grands.

Ecrit le 3 août 2016 dans les catégories À ne pas manquer !, Comique, Théâtre contemporain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *