mars 18

To be Hamlet or not - ***


de :

mise en scène :

lieu :

horaires : jusqu'au 01/05/2016, 15h ou 19h

Voir sur : site du théatre

avec : , , , ,

Et si Hamlet ne voulait plus être Hamlet ? S’il ne voulait plus de son destin tragique ? Si Ophélie ne voulait plus se noyer entourée de nénuphars ? Et si les personnages pouvaient sortir des romans et changer le cours de leur histoire et de l’histoire de la littérature ? Et si un personnage sortait dans le monde réel ? Et si les comédiens pouvaient décider de leur texte au cours de la pièce ? Que se passerait-il ? Voilà ce que se propose de développer Charlotte Rondelez et la compagnie des Eclanches dans ce « To be Hamlet or not ». Et ça marche.

Porté par une troupe énergique, sur un texte loufoque et déjanté, ce spectacle – en quelque sorte un voyage initiatique pour Hamlet – est à la fois drôle et intelligent : les personnages de la littérature se rencontrent (un marin de Moby Dick, un champignon parlant d’Alice au Pays des Merveilles, les personnages d’Hamlet…), échangent leurs points de vue sur leur « réalité » ou leur « fiction » et tentent de se rebeller contre leur destin « tout tracé ».

Et le mot liberté raisonne aussi bien dans l’interprétation des comédiens (qui annoncent « vouloir improviser sur une œuvre » et font des incursions dans le texte pour débattre de la poursuite du spectacle) que dans la volonté d’émancipation des personnages lassés du rôle assigné par leurs auteurs.

L’ensemble ne sera pas sans rappeler « Six personnages en quête d’auteur » (pour le développement du rapport au « personnage » mais en version beaucoup plus comique), ou encore le film « Jean-Philippe » (pour la transformation de la mémoire collective qui résulte du choix d’Hamlet de sortir de son livre). Et quand à la rencontre d’Hamlet avec Godot (enfin localisé), elle est stupéfiante et magnifiquement drôle.

Un spectacle qui ravira les amateurs de mélange « littérature-réalité » !

Ecrit le 18 mars 2016 dans les catégories À ne pas manquer !, Théâtre contemporain

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *