janvier 12

Jachère - ***


de :

mise en scène :

lieu :

horaires : jusqu'au 23/01/2016, 15h30 ou 20h

Voir sur : site du théatre

avec : , , , , ,

D’entrée de jeu, le décor nous plonge dans un bar, au style à la fois kitch et post-apocalyptique. Au premier plan : un sous bassement en béton d’où sort un tuyau d’égout ; au second : le bar à l’entrée duquel une cuve à mazout est à demi enterrée et ronronne doucement ; l’ensemble est clos par des murs de bâches plastiques.

Dans cet ensemble vivent les habitués du lieu. Dans le sous-bassement, une clocharde est enfouie dans un tas de vieilles nippes et ne cesse de vouloir raconter des histoires. Un homme en costume aux allures de hère est reclus sur une banquette rapiécée et voudrait bien se faire servir un verre que la patronne lui refuse obstinément. Dans le bar, un homme est assis au comptoir et n’a pour conversation que ses ennuis de santé. Une adolescente hispanophone avec des genouillères déambule et cherche périodiquement à téléphoner à ses parents. Derrière le bar, la patronne en robe à paillettes attend que le temps passe entre deux verres à servir.

Entre un jeune homme visiblement perdu. Aussitôt, on lui offre un verre et tout ce monde « en attente » commence à raconter des bribes de sa vie, de ses chagrins, de ses désirs, jusqu’à l’ivresse ou peut-être plus…

Tel est l’univers mystérieux de cette création collective orchestrée par Jean-Yves Ruf à partir l’ambiance du roman « Chroniques de l’oiseau à ressort» d’Haruki Murakami et construite au fil des répétitions en s’inspirant librement de passages de la « Divine Comédie » de Dante, de la Bible, de textes d’Emmanuelle Bove, d’extraits du Deutéronome, de poèmes d’Allen Ginsberg et d’Henri Michaux, des épopées d’Homère, de « Lolita » de Nabokov…

On en ressortira avec un goût délectable d’ « En attendant Godot » dans une version déstructurée ou du film Stalker (de Tarkovsky) !

Ecrit le 12 janvier 2016 dans les catégories À ne pas manquer !, Théâtre contemporain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *