novembre 10

Espace Vital (Lebensraum) - ****


de :

mise en scène :

lieu :

horaires : jusqu'au 29/11/2015, 15h ou 19h

Voir sur : site du théatre

avec : , ,

70 ans après la guerre, le chancelier allemand Stroiber annonce le projet d’accueillir 6 millions de juifs, pour réparation. Ils seront assurés de trouver un logement et un travail et de pouvoir poursuivre leur vie en Allemagne. Poussé par le chômage et le manque de perspective, un docker américain est le premier à se lancer dans l’aventure, avec sa femme et sa fille. Il devient vite le symbole de cette loi Stroiber. Mais la révolte commence à monter chez les ouvriers allemands, avec en tête l’ancien chef des dockers.

Menée tambour battant par trois comédiens talentueux, changeant d’accent (yiddish, jeune, allemand, italien…) et de vêtements à une allure effrénée, on suit les aventures de plus de quarante personnages : du fils du docker, amoureux de la fille du meneur de la révolte, en passant par Maximilien, rescapé de Buchenwald, australien toujours prêt à rire pour ne pas pleurer ou un groupe armé israélien infiltré pour mater la révolte.

Dans une mise en scène articulée autour d’un porte manteau fournis et d’un meuble tournant dont ils sortent tous les accessoires, dans un tourbillon, les trois comédiens font défiler les scènes de cette fable où toute ressemblance…avec l’actualité et les migrants… serait fortuite… Une pièce, écrite par Israël Horovitz en 1996, dont la drôlerie frôle l’absurde pour mieux dénoncer la bêtise humaine qui ne rôde jamais loin si on ne lui rappelle pas un peu l’Histoire.

Ecrit le 10 novembre 2015 dans les catégories À ne pas manquer !, Théâtre contemporain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *