octobre 30

Paradise - ***


Un cabaret, des danseuses, un homme de main (Sacha), des russes un peu mafieux et un couple de gérant venus trouver la liberté mais affaibli par des difficultés financières… Des hommes et des femmes perdus, des états d’âme… De désillusions en désillusions, sur un texte ciselé et philosophique, enchaînant les situations provoquantes avec finesse ou désespérées avec mélancolie, on suit la vie d’un cabaret et de gens, qui par choix, rêve ou nécessité se retrouvent dans le monde de la nuit. Un bel ensemble, très noir !

Ecrit le 30 octobre 2015 dans les catégories Théâtre contemporain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *